Communiqué de presse  Paris, le 15 décembre 2020

École optionnelle avant les vacances : SUD éducation dénonce la désinvolture du gouvernement !

Aujourd’hui, le Premier ministre annonçait par voie de presse, que les parents sont invité-e-s à garder

au domicile familial les élèves en prévision des fêtes de fin d’année.

Le ministre Blanquer est une nouvelle fois contredit. Il prétendait jusqu’ici, contre l’évidence, que

l’école était le lieu le plus sûr pour éviter les contaminations, alors que les statistiques ministérielles

sont démenties par celles de Santé publique France. Le Premier ministre souhaite que les enfants se

confinent dès le jeudi afin de respecter une période d’incubation de 6 jours. Au lieu d’avoir pris les

mesures nécessaires pour que les élèves puissent continuer à se rendre sur leur lieu d’étude

jusqu’aux congés, par exemple par le recrutement de personnels titulaires pour aider à la désinfection

des locaux et la fourniture de masques à tou-te-s les élèves, le gouvernement préfère, en dehors de

tout cadre légal amoindrir le caractère obligatoire de la scolarisation.

Cette situation risque d’accroître les inégalités sociales entre élèves et entre les familles. Pour profiter

de cette mesure, il faudrait que l’un-e des deux parents demeure au foyer puisqu’il s’agit de procéder

à un confinement anticipant les fêtes. Ce serait alors prioritairement sur les femmes que pèserait ce

fardeau. De même, les élèves de classes populaires, qui ont le plus besoin dans la période que nous

traversons de continuer les apprentissages, se verraient privé-e-s de deux jours de classe juste avant

les congés.

Les personnels quant à eux ont appris la nouvelle par la presse. Certaines académies n’ont toujours

pas pris la peine d’indiquer aux enseignant-e-s que cette nouvelle règle est en vigueur. Alors que dans

un contexte difficile, ils et elles cherchent à exploiter au mieux le temps d’étude des élèves, ils et elles

risquent de voir leurs efforts ba layés par un absentéisme validé par le gouvernement.

SUD éducation, une nouvelle fois, dénonce la désinvolture et l’amateurisme qui président aux

décisions prises par le gouvernement et le ministère en matière de gestion de la crise sanitaire dans l

’Éducation nationale.

https://www.sudeducation.org/