Ce communiqué a été publié le 10/11/2020

À la faveur du quatrième projet de loi de finance rectificative pour 2020, le gouvernement rogne le budget de l’Éducation nationale de 80 millions d’euros.

Parmi les crédits annulés se trouvent les fonds initialement prévus pour le 2S2C “Santé, sport, citoyenneté, culture”. Ce dispositif vanté par le ministre visait à externaliser l’éducation physique et les arts plastiques.

Le service public d’éducation a aujourd’hui plus que jamais besoin de moyens. Alors que le pays traverse une crise sanitaire sans précédent, le gouvernement annule en catimini ses programmes annoncés en fanfare au détriment des moyens pour l’éducation.

SUD éducation revendique la réattribution immédiate des moyens de ces programmes inutiles au service public d’enseignement. L’heure est à un plan d’urgence pour l’éducation, dont SUD éducation revendique la mise en œuvre depuis le printemps.

SUD éducation revendique le recrutement immédiat des personnels sur les listes complémentaires aux concours, ainsi que la titularisation à temps plein des contractuel-le-s, et la réhabilitation de locaux à mêmes d’accueillir les élèves en effectifs réduits.

https://www.sudeducation.org/communiques/en-pleine-crise-sanitaire-le-gouvernement-baisse-les-credits-de-leducation-nationale/