Le patronat s’attaque à tous nos droits sociaux pour qu’actionnaires et banquiers continuent à engranger des profits toujours plus faramineux, malgré « la crise ».

Le gouvernement se plie à tous les diktats patronaux ; le « pacte de responsabilité » en est le dernier exemple : 35 milliards de cadeaux supplémentaires !

  • Nos salaires et pensions sont bloqués,
  • Nos conditions de travail se détériorent,
  • Les quelques droits des chômeurs et des chômeuses sont remis en cause,
  • La protection sociale est peu à peu détruite,
  • Les services publics disparaissent, …

En 5 ans, les entreprises françaises du CAC 40 ont dégagé 411 milliards d’€ de bénéfices. Ca en fait, des augmentations de salaires, pensions et indemnités, des créations d’emplois, des services publics à développer !

Par notre travail, nous produisons les richesses. Les capitalistes encaissent. Ca suffit !

  • Dans les départements, les appels unitaires à manifester et faire grève se multiplient.
  • Les grèves s’organisent dans divers secteurs professionnels.

Construisons une forte journée de grève et manifestations, partout en France, le 18 mars !

En pièce jointe le compte-rendu du Comité National d' octobre.

voici quelques points importants:

- le combat contre la "réforme" des retraites continue

- la libéralisation s'accélère: grand marché transatlantique pour 2015

- extrême droite: pour ne pas se tromper de colère

- observatoire de la répression et de la discrimination syndicales

- congrès Solidaires

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CR-CNoct13.pdf)CR-CNoct13.pdf[ ]420 kB

L’Union syndicale Solidaires est une union interprofessionnelle qui rassemble des organisations syndicales aux histoires assez différentes, à l’image de leurs équipes militantes comme de leurs adhérent-e-s. Mais les projets et les aspirations rassemblent et convergent autour de valeurs, démarches et pratiques qui construisent une identité commune selon des règles de fonctionnement originales.

Solidaires fédère des syndicats et des fédérations de la fonction publique, des entreprises publiques et du secteur privé. Au 1er juin 2011, elle regroupait cinquante-sept organisations syndicales professionnelles nationales et structurait des unions locales dans la quasi-totalité des départements.

Son mode de fonctionnement repose sur une volonté partagée de créer une force d’entraide permettant à chaque organisation d’exister avec plus de puissance d’action et d’expression dans le champ syndical global.

Il est également marqué par la volonté de mutualiser les moyens, les savoir-faire des uns et des autres, les compétences acquises dans certains domaines, pour en faire profiter l’ensemble de notre Union syndicale. Le souci de préserver l’autonomie des organisations, de ne pas les déposséder de leurs positions, d’éviter les dérives bureaucratiques et la mise en place de superstructures de plus en plus éloignées des réalités des adhérent-e-s, nous a conduit à essayer d’inventer une autre manière de fonctionner.

Visitez le site de Solidaires