L’inclusion scolaire est un enjeu essentiel pour l’école : tous les enfants doivent avoir accès au service public d’éducation, qu’importe leur handicap. Les élèves en situation de handicap doivent bénéficier d’un véritable accompagnement dans leur scolarité. Or, l’Éducation nationale est incapable de proposer aux 400 000 élèves en situation de handicap un véritable accompagnement à la hauteur de leurs besoins. Depuis la rentrée de septembre 2021, la situation s’est largement dégradée : des élèves, qui devraient l’être, ne sont pas accompagné·es et les élèves accompagné·es ont perdu des heures d’accompagnement. Dans certains départements, les élèves attendent un an avant de bénéficier d’une aide humaine.

 

La mise en place des Pial et de la politique de mutualisation des moyens fait peser sur les AESH le manque de personnels : les personnels AESH sont sommé·es d’intervenir sur davantage d’écoles et d’établissements scolaires avec davantage d’élèves. L’accompagnement est morcelé et se dégrade.

Pour SUD éducation, l’école inclusive ne peut exister sans moyens et sans la création d’un véritable statut de la Fonction publique pour les AESH.

SUD éducation appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser pour gagner les moyens de l’école inclusive, comme l’ont fait les personnels de Saint-Herblain (44) qui ont construit une journée de grève massive et un rassemblement devant la mairie avec les parents d’élèves.

Tou·tes uni·es pour l’école inclusive !